Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

"SANTI SOTTO CAMPANA"

in the name of BEATRICE ANDRIANO CESTARI and Mario Cestari

MA COLLECTION

Ma collection est composée de plus de 230 pièces et c’est le résultat d’un travail de recherche que mon mari et moi nous avons accompli pendant des décennies pour sauvegarder les témoignages de la culture de notre région que nous aimons profondément. Pendant nos recherches nous avons rencontré des hommes et des femmes de notre région qui nous ont confié ces objets ainsi que leurs témoignages de foi, de vie et de culture. Nous avons rencontré des commerçants (brocanteurs et antiquaires) , des experts en art populaire, des hommes politiques qui étaient intéressés à notre travail de recherche, mais aussi des personnes ordinaires qui, à l’occasion de la visite de nos expositions ainsi que de la lecture de nos ouvrages littéraires, ont apprécié la valeur des globes pour les souvenirs historiques et sentimentaux qu’elles déclenchaient. Cette collection a fasciné Mme De Venuto et moi, voilà pourquoi nous avons continué à approfondir l’étude des traditions populaires religieuses. Je me suis personnellement occupée de la sauvegarde et la restauration de chaque pièce de collection qui n’était pas toujours en bon état pour un manque d’attention de la part des propriétaires précédents. Notamment j’ai tout particulièrement soigné les parties extrêmement fragiles, en verre soufflé, ainsi que les moindres petits détails du corps des personnages et de leurs vêtements (j’ai déniché les étoffes originales, les broderies en dentelle, le fil doré..) Mai malheureusement le temps s’écoule et je pense à l’avenir de ma collection. J’aimerais bien que mes globes puissent être hébergées sans un musée afin que ces oeuvres soient valorisées comme exemple de la culture populaire religieuse. J’aimerais bien qu’un particulier, aussi intéressé que moi aux globes, puisse les garder. Mais à présent ni particuliers , ni musées, ni représentants du monde politique ou religieux n’ont pris en charge ces globes malgré l’intérêt montré. J’offre donc à nouveau ma collection à qui en sera vraiment intéressé dans le but de sauvegarder et raconter aux générations futures quelques brins de traditions populaires des Pouilles.

BAC